Les oiseaux meurent facilement dans cette chambre

Mise en scène Jean-Baptiste Tur

Il y a une chose que l’on oublie parfois, c’est la vie. Le temps de la vie. Ce temps qu’on ne prend plus, on le répète tout le temps : j’ai pas le temps. Et oui sinon qu’est-ce qu’on ferait ? Et toi tu fais quoi en ce moment ? Mais un jour la maladie, la mort fait son entrée. Alors il faut s’arrêter. S’arrêter et se regarder dans les yeux. Rester dans le silence qu’oblige l’importance. S’abandonner à être, puis à n’être plus rien.

Une chambre, une cage, au centre une jeune femme, prisonnière de son propre corps. Elle est malade, incurable, condamnée. C’est son dernier jour, elle le sent, elle le sait. Dans un coin, deux hommes. L’un parle de son amour disparu, un fantôme, l’autre peut-être. Les deux sont musiciens, c’est leur façon de veiller sur elle. Puis entre le frère, discrètement, pour que personne ne le remarque. C’est un handicapé de la vie, étouffé dans l’œuf, faible et fragile malgré sa stature et ses capacités physiques.

Nous, enfants malades d’un monde sans rêve, nous plongeons dans L’Arbre des tropiques pour en sortir les thèmes actuels et archaïques, pour les faire nôtres, porter la langue de Mishima dans la tension des corps butô. Il n’y aura pas vraiment de théâtre, mais un concert, de la danse et des mots, tout au même endroit, celui du dernier souffle de vie.

D’après L’Arbre des tropiques de Mishima
Mise en scène Jean-Baptiste Tur
Chorégraphie Nitya Peterschmitt
Conseil dramaturgique Clément Delperié
Lumières Xavier Duthu
Photos Clément Delperié

Avec Heidi-Eva Clavier, Guillaume Laloux, Gabriel Tur, Thomas Delperié

Production en cours Collectif Le Grand Cerf Bleu
Coproduction Théâtre de l’Union – CDN de Limoges, La Pop – Incubateur des musiques mises en scènes
Créé à La Loge le 13 juin 2017. Le spectacle a bénéficié du programme « 90m2 créatif » (La Loge – Centquatre-Paris)
Avec le soutien du Monfort théâtre, du Théâtre de Vanves – scène conventionnée et de La Comédie-Française.

Du 13 au 16 juin 2017 – La Loge, Paris (75)