Le collectif

Le Collectif Le Grand Cerf Bleu a été créé en 2014. Il est composé de trois metteurs en scène et acteurs : Laureline Le Bris-Cep, Gabriel Tur et Jean-Baptiste Tur, formés au sein des écoles nationales (Erac et Académie de Limoges) et à la Comédie-Française. Leur processus de création se singularise par une conception en trio des spectacles, tant dans l’écriture, la mise en scène que l’interprétation. Travaillant à la fois autour de revisites de textes du répertoire et d’écriture de plateau, le collectif est à la recherche d’une théâtralité libre de carcans formels et générationnels. Le Grand Cerf Bleu assure également des ateliers au sein de différents cadres, alliant leur recherche à la transmission. Originaire en partie de Béziers, le collectif est implanté dans l’Hérault afin d’être au plus proche de ce territoire et de ses problématiques. Non c’est pas ça ! (Treplev variation), première création du collectif, a reçu le prix du public au Festival Impatience 2016. La dernière création du collectif, Jusqu’ici tout va bien, est créée le 22 mars 2018 à la scène nationale d’Aubusson. Jusqu’ici tout va bien est en tournée sur l’ensemble de la saison 2018-2019. Le collectif est associé à La Manufacture – Centre dramatique national de Nancy-Lorraine et est artiste compagnon de la Scène nationale d’Aubusson pour la saison 2018-2019.

Laureline Le Bris-Cep

Laureline se forme au CEPIT du Conservatoire de Cergy Pontoise, au conservatoire du 5e arrondissement de Paris puis à l’ERAC (promotion 2014). Elle y travaille notamment avec Nadia Vonderheyden (dramaturgies arabes contemporaines : Marseille et théâtre de l’Aquarium), Giorgio Barberio Corsetti (La famille Shro enstein de Kleist, festival d’Avignon 2014). Comédienne, elle joue dans des créations Catherine Marnas (N’enterrez pas trop vite Big Brother – tournée en PACA et au Maroc), Laurent Gutmann (Zohar ou la Carte Mémoire), Cyril Teste (Control X). Elle monte Reste(s), sa première création produit par la Friche Belle de Mai à Marseille (tournée PACA 2015 et Théâtre de Vanves mai 2016) et Non c’est pas ça (Treplev variation) avec le Collectif Le Grand Cerf Bleu dans lequel elle est également comédienne (Préliminaires, Théâtre de Vanves 2015 / Fragments, JTN 2015 / Sortie Ouest, Béziers mars 2016, Festival Impatience juin 2016).

Gabriel Tur

Musicien autodidacte dans plusieurs formation rock, folk et psychédélique, Gabriel Tur se forme en tant qu’acteur à l’ERAC de 2010 à 2013. Il travaille notamment avec Gérard Watkins, Hubert Colas, Ludovic Lagarde, Emilie Rousset. Il rentre en tant que stagiaire à la comédie française pour la saison 2013/2014 et travaille ainsi sous la direction d’Alain Françon, Jérôme Deschamps, Jean Pierre Vincent, Muriel Mayette, Clément Hervieu-Léger. Pour sa première mise en scène il dirige Gilles David dans Calchas : Comme le vent dans les champs d’après une nouvelle de Tchekhov. A la Comédie-Française, il est ensuite assistant à la mise en scène de Anne Kessler sur la création de La Double Inconstance de Marivaux dans la salle Richelieu en 14/15 et en tant qu’acteur et musicien dans le projet de Marie Rémond et Sébastien Pouderoux, Comme une pierre qui…, au studio théâtre en 15/16. Il crée Non c’est pas ça (Treplev variation) avec le Collectif Le Grand Cerf Bleu dans lequel il est également comédien (Préliminaires, Théâtre de Vanves 2015 / Fragments, JTN 2015 / Sortie Ouest, Béziers mars 2016, Festival Impatience juin 2016).

Jean-Baptiste Tur

Jean-Baptiste s’est formé au conservatoire d’art dramatique de Béziers puis dans celui du 6e arrondissement de Paris, avant d’entrer à l’Ecole Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin dirigée par Anton Kouznetsov. Comédien, il travaille sous la direction de Jean Claude Fall, Stéphanie Loik, Anton Kouznetsov, Pierre Pradinas, Paul Golub, Thomas Quillardet, Hovnathan Avedekian. Il fait partie en 2013 de la troupe permanente du Théâtre de l’Union – CDN du Limousin. Il met en scène plusieurs spectacles au sein du Collectif Zavtra : La Courtine 1917-Une saison rouge (co-production Théâtre de l’Union – CDN Limousin), Il était une fois un pauvre enfant (co-production Théâtre de l’Union, Théâtre Jean Lurçat – scène nationale d’Aubusson, Théâtre du Cloître – Scène Conventionnée de Bellac, Centre Culturel Municipal Jean Gagnant – Limoges.) . Il crée Non c’est pas ça (Treplev variation) avec le Collectif Le Grand Cerf Bleu dans lequel il est également comédien (Préliminaires, Théâtre de Vanves 2015 / Fragments, JTN 2015 / Sortie Ouest, Béziers mars 2016, Festival Impatience juin 2016).